07/05/2006

A ceux qui nous survivront

7-05-2006        

 

Comme un jour disparaîtront
Les écumes des vallées au lointain soleil,
J'aurai moi aussi une nuit,
Une absence, un sommeil hors du temps.
 
 
Comme un jour s'élèveront
Les oiseaux de lumière aux ailes de cristal,
Je m'envolerai vers d'autres nuits,
Saluer le lacis des étoiles.
 
 
Puis, peut-être, je redescendrai
Conter ces vies aux enfants d'alors,
Qui rêveront encore loin du néant
De glace, de vent et de sable.
 

Et s'ils écoutent, s'ils en ont le souhait,
Ils changeront ce néant en couleurs,
Le peupleront d'arbres, de plumes et de fleurs,
De ces choses oubliées des limbes de leur mémoire.
 

Mais il faudra leur réapprendre
Comment chantait le monde au premier temps,
Quelle voix avait l'eau et quelle était la couleur du silence,
Quelle odeur avait l'herbe au printemps.
 

Ou peut-être les laisserai-je
Inventer à leur mesure un monde à eux ;
Qui serai-je alors, si ce n'est une âme solitaire
Qui jouerait aux Dieux ?
 

17:16 Écrit par paty | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

coucou pour toi ! gspr que tu vas bien

Écrit par : mélanie | 08/05/2006

M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E. ! poème sortit tout droit de ton coeur.
bonne journée .
bisous de COCO !

Écrit par : COCO! | 08/05/2006

j'ai su!... que tu n'es pas très en forme Paty alors je viens te souhaiter une meilleure santé et n'oublies pas nous sommes toutes là pour te donner notre chaleur et notre soutien.
bonne semaine malgré tout et gros bisous ensoleillés.
coco !

Écrit par : COCO ! | 09/05/2006

Les commentaires sont fermés.